Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> CR de vos voyages de pêche ou de vos sorties en mer, destinations et informations pratiques -> Les comptes rendus de voyages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 18:44 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Après un premier voyage réussi en octobre 2009 à la Baie du Courrier avec l’hôtel Emeraude, Philippe Maronne, m’avait convaincu de revenir jouer avec les poissons de l’Océan indien, mais à une saison et une zone différentes, Diego sur la côte Est et le fameux Cap d’Ambre.

Départ d’Abidjan le 27 janvier pour une petite halte à Paris, le temps de faire quelques achats pour compléter mon équipement.
L’aventure commence, 30 janvier, Air « peut être » annule son vol et remplacé par une autre compagnie 7h30 après l’heure initiale et malheureusement je loupe la correspondance pour Diego, je suis logé dans un Guest House aux alentours de l’aéroport, l’essentiel c’est que tout mon matériel est arrivé en parfait état, aucune taxe sur mon rod case malgré un léger surpoids de 5 kilos.

Après un si long périple je ne résiste pas à une bonne THB bien frappée !

J’arrive donc le lendemain à 9h30 à Diego.

30 janvier, au moment où je quitte Paris pour Antanarivo je trouve une des dernières revues de pêche où il y a un article sur une connaissance d’un forum qui a passé un excellent séjour chez Philippe, juste avant de partir, il m’envoie un mail pour me dire qu’il vient me chercher à l’aéroport ! Super nous allons pouvoir nous rencontrer en vrai, je trouve cela intéressant de pouvoir aller au-delà d’un forum, le courant peut passer ou pas mais cela est formidable de dépasser les lignes, de se rencontrer, partager notre passion et rapprocher les hommes.

Je vais donc passer toutes mes soirées avec Patrice, avec lequel pendant tout le séjour, nous nous entendrons comme larrons en foire, je le remercie encore des bons moments passés ensemble.





Et si certains voyageurs passaient par Diego je leur conseille d’aller au moins une fois manger à la Bodega, tout en bas de la rue Colbert, très bonne table tenu par Cyril un Bordelais.
C’est une cuisine de très bonne qualité.

Je prends possession de mes quartiers, un peu de repos bien mérité, montage du matériel en attendant l’arrivée de Philippe qui est actuellement en mer avec le dernier groupe de pêcheur.

Très content de retrouver Philippe, il attaque d’entrée, « tu es en forme ?, prêt pour faire un gros cochon ?

Vu les photos du dernier groupe, ça laisse rêveur !

Rapide débriefing, quatre jours de pêche, un jour repos et quatre jours de pêche, chance pour moi la météo de la semaine sera très bonne.

Jour 1

Petit déjeuner 6h, départ de l’hôtel à 6h30, Jasmin m’attend pour m’accompagner dans la baie où est accosté l’open bi-motorisé de Philippe et où je retrouve comme à mon dernier séjour Augustin et Roberto les marins.
Tout est déjà prêt, mes cannes, mes pops, jigs, pince sont dans les rangements latéraux, tout le reste dans mon sac étanche rangé dans la cale au sec.

Ils sont bien rodés !

En effet  la Baie de Diego est immense, la passe est à moins de 10 mn de l’embarcadère et Philippe marque un premier arrêt, popper, 3 à 4 carangues d’entrée d’une dizaine de kilos pour se chauffer, on passe ensuite au jig car avant la descendante il y a quelques thons retardataires qui peuvent rester dans la passe, on en n'a pas touché mais deux carangues seront à l’appel.







J’avais un peu oublié comme elles nous font plier le blank, même petites !

Après la passe, notre terrain de jeu de la journée sera le sud-est, la mer est un lac, le popper ne donnera pas grand-chose, alors je change pour un gunz rose qui à peine touché l’eau me gratifiera d’un joli barracuda et de quelques petites carangues.

http://bigpapafishing.xooit.com/image/80/9/e/4/dsc09055-copier--339a69c.jpg…


On change de technique, place au jig, toutes les conditions sont là, le vent comme le courant sont quasi inexistants. Philippe place ses dérives à la perfection et les premières touches ne se font pas attendre, je touche mon 1er thon à dents de chien, certes pas bien gros mais c’est mon 1er TDC, quel rush, il a eu chaud, un sharky le suivait de près, descente du jig, encore 1 TDC, puis un 3eme un peu plus gros, relâche, vite fait bien fait.



Ensuite 1 requin pointe noire, lugubris, carangues, mérous etc … et pas mal de loupé.







Le jigging permet de capturer une formidable variété d’espèces autour des récifs de l’Océan indien, notamment toutes sortes de mérous.

Pas loin de 20 poissons fait dans la journée, pêche largement suffisante car le jig m’a tué le bras.
 
Jour 2

Toujours Cap sud-est, c’est une mer d’huile avec une légère brume de chaleur qui se dessine à l’horizon, pas très top à mon goût car je pense que l’on va souffrir de cette chaleur.

Les premiers lancés de pops et sticks ne seront pas gratifiants même autour des bancs de poissons fourrages, seulement 2 coryphènes aperçues en surface que nous prendrons au flapper.

Nous passons au jig et même chanson, rien de concluant, à croire que cette chaleur étouffante agit sur tout le monde !

Nous en profitions pour faire une petite pose casse dalle, à vrai dire, ce n’est pas vraiment un casse dalle mais toujours un repas complet et de qualité sur le bateau de Philippe.

Ce n’est qu’à partir de 16h que les poissons explosent, en 1h c’est une quinzaine de carangues de 15 à 25 kilos, bohar, mérou à point bleu, un gros thalamus décroché au vol, je sens quelques chose qui titille mon héru, je vois alors un beau mérou d’une vingtaine de kilos qui suit mon leurre mais qui n’attaque pas franchement et au moment où il s’en désintéresse complètement et regagne les profondeurs, derrière, une Mama autobus !

Malheureusement elle regagne également les profondeurs ….

A cet instant, mon palpitant est monté à 100 à l’heure !









Jour 3

Aujourd’hui, le Cap d’Ambre, mer toujours au top et cette journée était ….

Mmmh comme c’était bon !

Philippe me dit, tu as énormément de chance, car ici la mer elle bouscule et il est vrai que c’était aujourd’hui encore un lac, mais à certains endroits, c’est incroyable, des courants venant de droite, de gauche, des tourbillons, le boat qui tourne sur lui-même dans tous les sens, tantôt sud-est, tantôt nord-est et pourtant les jigs sont à la verticale et touchent les fonds de 40 à 90 m !

Encore une fois le matin le pop ne donne rien, les carangues n’étaient pas de la partie mais alors au jig c’était de la folie !

Mérous comme ci, mérous comme ça, zob, djob rose, bec de canne, Madame tombé, bohar.

Et puis par 80 m de fond la touche lourde tant attendu arriva, sans aucun doute un beau Mérou, c’est du lourd, mais avec 14 kilos de frein et un ferrage bien appuyé à la Philippe, l’effet Free Dent l’empêche de regagner son trou, la Nirai plie de folie, un pompage, deux pompages puis trois, il commence à monter sans pouvoir me prendre du fil, c’est tout bon et au quatrième, CLACCC !

La tresse 90lb casse 10 cm en dessous de l’anneau de tête, je suis sur le cul !, pourquoi casser à cet endroit ?, tresse neuve et 70 m de perdu.

En fin d’après-midi, alors qu’on est sur la route du retour, on aperçoit au loin plusieurs chasses et explosions en surface, l’envie est trop bonne, on bombarde au popper et là c’est un festival de carangues, j’en ai mal au bras et le dos en miette, un énorme barra d’une vingtaine de kilos englouti mon heru et s’en empare à tout jamais. 



Jour 4

Nous profitons d’une belle mer pour retourner au Cap d’Ambre car un cyclone est annoncé dans les jours à venir entre Madagascar et la Réunion.

http://bigpapafishing.xooit.com/image/77/5/6/1/p1000380-copier--339a911.jpg…


Hop ! Les jigs furent envoyés par le fond et la pêche commença, par chance, le début fut assez soft, quelques petits poissons et de temps en temps un plus joli, mais rien de transcendant.

Une fois les muscles bien chauds, Philippe décida de changer de spot et là ….2 énormes combats, on s’est fait démonter 2 fois par des sous-marins !

Le premier combat certainement un très très gros mérou, 15 kilos de frein, un minimum pour l’empêcher de retourner dans les récifs, le combat est tout en force, malheureusement la tresse de 113lb fini par casser, Philippe change de post, se place à la perfection, descente, la bobine se vide anormalement, ferrage, un rush incroyable, toujours avec 15 kilos de frein, le poisson prend 100 m comme qui rigole, la lutte est dure et âpre, la Valley Hill exploder plie jusqu’à la fixation du moulinet, le poisson commence à ralentir mais nage vers le large.

Augustin est obligé de démarrer le bateau et de remonter vers celui-ci parallèlement au fil afin que Philippe récupère un maximum de fil.

Cela fait déjà 10 minutes qu’il est en combat et les 15 kilos de frein non pas l’air de faire fléchir le poisson, nous pensons à un très gros TDC.

Après avoir récupéré un maximum de fil, Philippe passe à l’avant, Roberto pour l’assurer, Augustin coupe les moteurs, alors que le bateau est légèrement en travers, par la force du poisson il redresse dans l’axe le bateau et commence à le tirer !

Clac !!!

La tresse, encore en 113lb fini par casser !

Il y a des bestiaux incontrôlables dans ces eaux et en plus ils sont sur vitaminés ! Pour faire avancer un bateau de 2,5 tonnes avec son équipage.

On peut dire qu’aujourd’hui les poissons du Cap d’Ambre on mit à mal le matériel comme les hommes.

Et ce n’est pas fini ! Après s’être remis de nos émotions, les jigs foncent vers le fond, 3 coups, et c’est encore une touche brutale, combat, et je suis émerveillé de voir un magnifique Mérou qui frôle les 50 kilos, c’est un Potato grouper (Epinephelus tukula) espèces qui peut atteindre 110 kilos pour 2m.


Nous rentrâmes à Diego afin de reposer nos corps et nos esprits.

Demain ça sera une journée détente car j’ai mal partout, je profite de cette journée pour passer la journée avec Patrick à la plage de Ramena, lieu reposant sous les cocotiers les pieds dans l’eau et un repas chez Antoinette dans un maquis sur la plage que je vous recommande car tout est bien frais.





Jour 5

Cette fois Cap au sud, je me répète mais la mer d’huile est toujours présente mais avec un temps couvert ce qui ne me déplait pas, un peu climatisé, il faisait plus frais !

Une journée correcte avec 15 poissons mais il m’est arrivé une tuile !

On est dans les fonds de 45 m, j’amorce la monté, Bam !

Il est bien piqué, à 20 m sous le bateau la Niraï explose à 2 endroits !

C’est maintenant une Travel !

Pour un mérou de 20 kilos ça fait cher le poisson, heureusement Philippe me prête une Bleu Rose en 130lb.




On change de post, je fais descendre mon orion 250 g, la touche, terrible, arriva alors que j’entame à coups de grands « jerks » la remontée, un effet Free Dent pour assurer la prise.

Le combat fût dur, pris par 70 m, elle m’a cassé le dos, très content de voir un gros cochon monter qui ne fait pas loin de 50 kilos et heureux après quelques photos, qu’elle reparte en grande forme dans son élément.



Jour 6

Côté sud, on attaque d’entrée au jig, tdc, barras, mérous, carangues, la panoplie habituelle, 10 heures, un pointe blanche d’une vingtaine de kilos se pique sur mon t-rex, au lignage Augustin passe sous ma ligne et au moment où il saisit celle-ci, rush, pour un peu, il se faisait décapiter, la nuque est entaillée et saigne mais rien de grave, je ramène le requin le long du bateau, lignage, coup de queue, au revoir t-rex.











Nous changeons de post afin de faire un peu de popper, nous sommes sur un immense platier « popper land » sur des fonds de 6 à 10 m, je prends mon 1er sailfish au popper.



Nous nous éloignons du platier pour tenter un coup de jig, je prends un zob qui se fait légèrement croquer par un requin de pas loin de 80 kilos à 5m sous le bateau, nous essayons de lui faire peur pour qu’il nous laisse tranquille mais revient toujours et tourne autour du bateau, je pense que ce n’est pas le moment d’aller piquer une tête.

Je lui offre plusieurs fois mon jig mais ne s’y intéresse pas et fini par disparaître.

Pensez-vous, descente de mon jig, blam !, un fish et dans la foulée touche pour Philippe, c’est du costaud et bien c’était notre ami qui a préféré pique-niquer au fond !

Et pas de bol, arrivée au bateau, un coup de queue, adios le jig.

Pour clôturer cette belle journée nous avons pris quelques coryphènes, thons jaunes et un beau sailfish d’une quarantaine de kilos au jig.
http://big-mama-fr.forumactif.com/t1180p60-steph99-a-diego-mada#top




Jour 7

J’ai tellement mal au bras et au dos que cela sera une journée plus « touristique ».

Philippe profite de la marée pour emprunter la petite passe à gauche de la sortie de la baie de Diego afin de traverser la mer d’Emeraude, c’est magnifique, plage déserte, sable blanc, îlots, eau transparente, quelques cailloux qui détalent à l’approche du bateau, ce sont des raies.







Après notre traversée, nous passons une autre passe qui nous raccourcit le trajet pour le cap d’ambre.
A cause de la dépression, la météo a changé, vent, houle, courant rend la pêche inconfortable mais encore une fois le poisson est là.

Une vingtaine de poissons dans la journée.









Jour 8

J’ai invité Patrice et Pierre à passer ma dernière journée de pêche avec moi et on a bien rigolé.

Malheureusement nous n’avons pas pu aller au Cap d’Ambre car la météo s’est encore aggravée, donc pêche au large de la passe et au sud.

Nous avons touché une vingtaine de poissons et encore un peu de malchance, j’ai touché un beau poisson au jig mais malheureusement la dérive était assez changeante, le poisson est passé sous le bateau, canne plongée dans l’eau il finit par se décrocher, je pense que c’était un doggie.

Je remercie Philippe et toute son équipe pour leur amitié et de m’avoir fait passer un excellent séjour à Diego, sans oublier Patrick et Pierre, ce n’est qu’un au revoir et je dis à l’année prochaine.
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme


Dernière édition par steph99 le Ven 20 Avr - 18:44 (2012); édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Avr - 18:44 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 18:46 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Désolé, je sais pas pourquoi ça copier des lignes BM Question
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
jujuchiriqui


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 1 301
Localisation: Panama

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 19:43 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

 t' inquiete pas grave
ca fera des souvenirs Mort de Rire
Revenir en haut
clemcoco


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2012
Messages: 60
Localisation: NOUVELLE CALEDONIE

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 02:44 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

¨le sailfish au jig et au pop !!!  J'adore Embarassed
Bravo !
Revenir en haut
Nico974


Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2012
Messages: 38
Localisation: La Réunion
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 11:07 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Super CR Steph, je ne m'en lasse pas, quelle diversité de poissons Okay

J-30 Exclamation Exclamation
Revenir en haut
Macabi974


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2012
Messages: 123
Localisation: réunion
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 12:53 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

ah ces bons moments passés ensemble, vivement qu'on revive çà!!! merci Stéph!!!
_________________
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas,
c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
Revenir en haut
jujuchiriqui


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 1 301
Localisation: Panama

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 18:30 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Okay
Revenir en haut
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 22:17 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Ah ben oui Pat, j'y serait en février l'année prochaine, il y aura aussi Antoine (carlito)
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 22:18 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Juju c'est bizarre quand je poste les photos elles sont petites alors que j'ai sélectionné 800x600, regarde les photos de mpm1 elles sont de meilleurs tailles
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
jujuchiriqui


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 1 301
Localisation: Panama

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 23:01 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

mets les plus grandes genres 15 pouces, en fait j en sais rien il faudrait lui demander?
Revenir en haut
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 08:28 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

J'ai essayé aussi
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
Yves
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 689
Localisation: PANAMA
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 15:07 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Ils sont magnifiques tes poissons !
Mais la prochaine fois (tu es encore à temps) tu joins à ton CR quelques photos du camp, de l'hotel, des hôtes,  une belle carte avec GoogleEarth pour bien situer le lieu, etc... Ce sera sympa pour ceux qui, comme moi, ne connaissent pas.

_________________
On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même...
Revenir en haut
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 15:31 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Oui Capitaine
Je peux encore le faire, des que je suis au bureau
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
jujuchiriqui


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 1 301
Localisation: Panama

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 18:30 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

Steph, c' est quoi ce merou tout noir, je le trouve magnifique et c' est la premiere fois que j' en vois un.
Revenir en haut
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 20 Avr - 18:49 (2012)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel Répondre en citant

le quel le big de 50 kgs ? c'est marqué dans le repport, je l'ai même fait recenser par IGFA, comme il ne l'était pas je l'ai pas fait homologuer.
Patrice il a fait un 72 kgs (voir son post) mais maintenant il y a un record du monde (entre nous c'est pas la même espèces)
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:18 (2016)    Sujet du message: Diego Suarez 2011 - Emeraude Hôtel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> CR de vos voyages de pêche ou de vos sorties en mer, destinations et informations pratiques -> Les comptes rendus de voyages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com