Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Ivoiriens à Diego Suarez - Baie du Courrier octobre 2009

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> CR de vos voyages de pêche ou de vos sorties en mer, destinations et informations pratiques -> Les comptes rendus de voyages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
steph99


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 708
Localisation: COTE D'IVOIRE (Abidjan)
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 14:02 (2012)    Sujet du message: Les Ivoiriens à Diego Suarez - Baie du Courrier octobre 2009 Répondre en citant

Pour notre premier voyage GT, nous avons choisi Madagascar, et plus précisément Diego Suarez en compagnie de Philippe Marrone le boss de l’hôtel Emeraude.
Malgré un temps relativement difficile, il a su tirer son épingle du jeu et nous faire découvrir beaucoup d’espèces de l’Océan Indien.
Pour me ravir, ma carangue trophée accusant un poids de 45 kilos aura été au rendez-vous, mon objectif atteint.


Si je vis moi-même sous les tropiques, puisque je réside en Côte d’Ivoire, l’envie de voyager, de connaître d’autres continents et de pêcher des espèces complètements différentes de ce que je trouve chez moi fait que je me réserve, chaque année un séjour de pêche d’une semaine dans différents endroits de la planète.
J’ai ainsi eu la joie d’aller au Mexique, Panama, Guyane et Gabon.
Cette fois, c’était la Carangue Ignobilis, une espèces que je ne connaissais pas qui était ma cible.
 
Pour ce séjour, Laurent, résidant lui aussi à Abidjan, sera du voyage.
Notre choix se porte sur Madagascar, plus précisément la Baie du Courrier, pour nous mesurer aux poissons de l’Océan Indien  avec Philippe Marrone, le boss de l’organisation l’hôtel Emeraude de Diego Suarez.


Diego Suarez est une station balnéaire très réputée située à l’extrême nord de Madagascar.
Depuis Diego, on accède à la Baie du Courrier par 2 heures de 4x4 à travers de magnifique paysages de montagnes et de baobabs.









L’immense Baie est classée en réserve protégée, car elle sert de zone de reproduction pour nos sympathiques baleines à bosse, qui y constituent un formidable spectacle.
Mais la Baie du Courrier est aussi une zone de pêche idéale, exempte de toute pression de pêche.
Sur notre semaine de pêche, du 18 au 26 octobre 2009, nous étions chaque jour sur un spot différent et les possibilités restent incroyables car Philippe découvre des nouveaux spots fréquemment au fur et à mesures de ses prospections.
Notre compte rendu va s’articuler sur l’étude des trois zones principales que sont le nord, l’ouest et le sud-ouest.
Le nord de la Baie est accessible par mer calme en 1h30 de navigation, ce qui nous rapproche du Cap d’Ambre.
Pêcher au pied de la montagne d’Ambre dans des eaux translucides allant du vert émeraude au bleu turquoise est idyllique.














Mais lorsqu’on y attrape des poissons sur vitaminés avoisinant les 50 kilos, là, cela devient irréels !















Toujours au nord, il y a la nurserie des requins.
Je vous laisse imaginer les casses et vidages de bobines qui s’y produisent !












A l’Ouest, c’est la haute mer, la route vers les grands fonds et les tombants qui borde les platiers coralliens dont seul Philippe a le secret, l’œil toujours rivé sur sa centrale de pêche, il vous guide vers de splendides îlots immergés autour desquels gravitent tous les poissons inimaginables.
En se plaçant en dérive sur des fonds de 30 à 40 mètres bordant ces îlots, nous lancerons nos poppers en direction du platier sur des fonds de 9 m et nous ferons ainsi monter mérous, carangues ignobilis surdimensionnées, thon à dent de chien, requins, barracudas, thazards, divers snapper, jobfishs, bonites, thons jaunes ainsi que quelques voiliers très curieux qui suivront régulièrement nos leurres jusqu’au bateau.
C’est tout simplement fantastique !




























 
Mais l’ouest de la Baie, à une petite heure de bateau, c’est aussi le paradis du jigging.
Ce fameux canal entre deux immenses platiers coralliens est une autoroute pour gros prédateurs qui viennent des profondeurs pour se nourrir à la limite des platiers.
En dérive, dans le canal, nous jiggerons sur des fonds de 40 à 70 mètres voir plus.
Ici, il n’est pas rare de toucher d’énormes poissons comme des requins, des mérous géants ou encore des thons à dent de chiens tellement véloces qu’il est difficile de les retenir, même en tresse 130 lb et 15 kg de frein, cela n’a pas l’air de les déranger pour croquer allègrement tous les jigs passant par là et s’en retourner avec vers les profondeurs …









Le sud-ouest, lui permet de pêcher abrité, car il faut souligner que la Baie du Courrier est fréquemment  exposée à des vents violents.
Le Varatraz, alizé venant de l’est, s’affronte avec le Taliou, mousson d’ouest, rendant très difficile la navigation mais la coque de 9,32 m bi-motorisé tiens très bien la mer et Philippe est un skipper chevronné, habitué à rider par tous les temps sans broncher.
 
Le camp est fonctionnel avec le bateau à 30 mètres et les bungalows en bordure de plage.












Quand à la nourriture, c’est abondance et raffinement grâce à l’irremplaçable Etiennette.
L’équipe autour de Philippe est très bien rodée, autant à l’hôtel Emeraude, sur Diego, que sur la Baie du Courrier  avec les matelots Augustin et Roberto, qui sont d’une grande efficacité et qui nous ont appris quelques nœuds et montages de la plus haute importance.
Évidemment, je ne terminerais pas sans saluer la gentillesse et l’amabilité des Gasy qui nous donnerons l’envie de revenir sur cette île extraordinaire.
 
Ah, j’oubliais… Si vous vous rendez à la Baie du Courrier, n’oubliez pas d’emmener quelques Sticks Bait comme le  Big Foot 140 et River2sea 230 fusiller, ils feront la différence par mer calme.
Photographier les avant de les lancer car vous les reconnaitrez plus après et ils seront vite engloutis par les voraces poissons de l’Ocean Indien.
De même au niveau profondeur , les Madais peuvent créer la surprise lorsque les poissons boudent un peut les jigs comme ce job rose pris par 170 m de fond !




 
 
_________________
Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus.
La femme est la ceinture qui tient le pantalon de l'homme
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Avr - 14:02 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jujuchiriqui


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 1 301
Localisation: Panama

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 19:08 (2012)    Sujet du message: Les Ivoiriens à Diego Suarez - Baie du Courrier octobre 2009 Répondre en citant

super le CR et en plus c' est une mine de renseignement pour qui veut pecher la bas.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:40 (2016)    Sujet du message: Les Ivoiriens à Diego Suarez - Baie du Courrier octobre 2009

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> CR de vos voyages de pêche ou de vos sorties en mer, destinations et informations pratiques -> Les comptes rendus de voyages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com